Lancement de MAVISE


Le 9 avril 2008, la Commission européenne (DG Communication) et l’Observatoire européen de l’audiovisuel lanceront, dans le cadre du MIP-TV, la version publique d’une nouvelle base de données TV, MAVISE, qui a pour vocation de fournir les données de base sur l’ensemble des chaînes de télévision accessibles dans l’Union européenne et les deux pays candidats (Croatie et Turquie). La base sera accessible gratuitement à partir du 9 avril 2008 à l’adresse http://mavise.obs.coe.int et sera également accessible via le site Europa, le portail du service Audiovisuel de la Commission.

Un nouvel outil pour les professionnels

« La Commission européenne avait besoin d’un outil lui permettant de comprendre l’univers télévisuel dans toute sa complexité », déclare Thierry Vissol, Conseiller à la DG Communication de la Commission européenne. « L’Observatoire européen de l’audiovisuel a développé pour nous une base qui tient compte de cette complexité. La version publique de la base MAVISE telle que nous la présentons aujourd’hui ne contient qu’une partie des informations collectées par l’Observatoire. Pour des questions de droit de propriété intellectuelle, il n’était pas possible de mettre gratuitement à la disposition du public les informations relatives aux audiences et à la situation financière des entreprises ».

« Le projet MAVISE, qui s’étend sur une période de cinq ans, fournit à l’Observatoire la possibilité de renforcer sa compétence et ses services dans le domaine de la télévision » explique Wolfgang Closs, Directeur exécutif de l’Observatoire européen de l’audiovisuel. « Il s’agit avant tout d’un projet s’inscrivant dans un contrat de service pour la Commission européenne, mais nous sommes heureux qu’il débouche également sur un service complémentaire, dont nous espérons qu’il sera utile aux professionnels et même au grand public ».

« MAVISE contient déjà les principales informations concernant plus de 2 500 sociétés, plus de 2 700 chaînes de télévision et les listes de programmation de plus d’une centaine de distributeurs », explique André Lange, responsable de département à l’Observatoire. « L’objectif est, d’ici la fin de l’année, de recenser les quelque 6 000 à 7 000 chaînes existant en Europe. Dans son état actuel, la base est loin d’être complète, mais les chaînes les plus significatives en termes d’audience et les principales chaînes thématiques sont déjà incluses et la base peut déjà rendre de grands services ».

Parmi les fournisseurs de données pour la base MAVISE on compte Eurodata TV Worldwide, le Bureau van Dijk Electronic Publishing et Lyngemark. La base a été développée par la société Easter-eggs. L’assistance à maîtrise d’ouvrage a été assurée par Altran.

Le contenu de la base

Pour chaque pays, la base MAVISE contient :

- une description générale du paysage télévisuel et un répertoire des sources d’information,
- l’identification des instances accordant des licences aux chaînes de télévision ou établissant des registres des chaînes existantes,
- des données de base sur la population, le nombre de foyers TV et le taux d’équipement en télévision numérique,
- la liste des chaînes établies dans le pays,
- la liste des chaînes reçues dans le pays,
- et la liste des opérateurs (diffuseurs, fournisseurs de bouquets) et des entreprises de diffusion technique (diffusion terrestre analogique ou numérique, câblo-opérateurs, opérateurs satellites, fournisseurs de services IPTV ou de télévision vers les mobiles).

Pour chaque entreprise de diffusion, la base contient :

- les coordonnées,
- l’adresse du site,
- l’identification du groupe de communication auquel appartient l’entreprise
- et la liste des chaînes diffusées.

Pour chaque chaîne de télévision sont proposés :

- l’identification de l’entreprise éditrice,
- le concept et le genre de la chaîne,
- le type de public visé,
- les pays visés par la chaîne,
- le nombre d’heures diffusées,
- les modalités d’accès (gratuit, payant),
- l’existence éventuelle de version haute définition,
- les différentes versions linguistiques existantes,
- l’existence éventuelle de services pour les personnes handicapées,
- l’existence éventuelle de services de webcasting et de service de rattrapage (catch-up),
- les sites de la chaîne (site général, régie publicitaire,…),
- pour les télévisions locales et régionales, la région visée,
- le type de licence et, lorsque disponible, la date de début et de fin de la licence,
- dans chaque pays où la chaîne est diffusée, l’identification des principaux distributeurs techniques proposant la chaîne (opérateurs de réseaux analogiques et numériques terrestres, câblopérateurs, opérateurs IPTV, opérateurs de service de télévision vers les mobiles), l’identification du ou des satellites sur lesquels la chaîne est diffusée,
- les bouquets de chaîne dans lesquels la chaîne est reprise
- et la pénétration technique (nombre de foyers TV susceptibles de recevoir la chaîne).

Pour les opérateurs de bouquets de chaînes et les principaux distributeurs, la base détaille également la liste des chaînes diffusées.

La base est dotée d’outils de recherche avancée, permettant par exemple d’identifier les chaînes d’un genre donné dans un pays donné ou les chaînes visant des catégories spécifiques de la population.

Lire le communiqué de presse sur le site de l’Observatoire européen de l’audiovisuel